they live invasion los angeles john carpenter
Ciné TV

Invasion Los Angeles (1988)

 

Voilà, c’est fait. J’ai enfin vu Invasion Los Angeles (1988) de John Carpenter. Ce film tout droit sorti des années 80 se trouvait sur ma watchlist depuis une éternité. D’ailleurs, impossible de vous dire pourquoi je suis passée à côté de ce film si longtemps. Pour être franche, mon choix cinématographique du soir est tombé sur Invasion Los Angeles (Titre original : They Live) assez par hasard. Ce soir-là, après avoir fini maintes séries, j’avais la flemme de décider de ce que j’allais regarder ensuite. J’ai donc lancé Netflix et là, tout à coup, BIM ! Ils ont rajouté ce film archi-culte à leur répertoire. Je n’ai pas hésité longtemps (la flemme…) et je l’ai lancé.

Je savais que ce film était culte, mais je ne savais pas du tout de quoi il s’agissait. C’est une habitude que j’ai prise, afin d’éviter le spoil. J’évite toute info, trailer ou autre pour les films que je compte visionné dans un futur proche ou lointain. C’est donc sans aucune a priori que j’ai pu découvrir ce petit bout d’histoire du cinéma.

they live invasion los angeles john carpenter

L’histoire :

John Nada est un sans abri à la recherche de travail. Il est embauché comme ouvrir sur les chantiers, où il fait la connaissance de Frank Armitage. Ce dernier lui propose de le loger dans un bidonville. En scrutant les alentours, il remarque rapidement la petite église en face du Bidonville. Celle-ci semble être occupée par une secte. Il décide donc assez rapidement d’y rendre afin d’y jeter un oeil. Il découvre alors que les gens occupant l’église fabrique des lunettes de soleil.

Ces lunettes permettent en fait de voir le monde tel qu’il est réellement : un monde gouverné par des extraterrestres à l’aide de propagande subliminale. Cette propagande est présente partout, dans les journaux, à la télévision, les panneaux publicitaires, etc. John essaye donc à tout prix de convaincre son nouvel ami que le monde est envahi d’extraterrestre. Ils s’allieront ensuite à un groupe de rebelles ayant pour but d’éradiquer tout ce qui n’est pas humain.

they live invasion los angeles john carpenter
Mon avis :

Le trash des années 80, un héro venu de nulle part, de l’action, de l’humour, une scène de combat emblématique, des scènes plus que culte, sans oublier un thème et un message plus actuel que jamais : Invasion Los Angeles nous montre un monde sous l’emprise des médias. Obéis, reste endormi, subis, consomme, l’argent est ton Dieu. Ces messages se retrouve absolument partout. La représentation de ce monde manipulé de toute pièce par les envahisseurs m’a beaucoup plu. Le film a quelques longueurs, surtout au début, mais une fois démarré, on se retrouve au centre de l’action.

Si vous aimez ce mélange de film d’action “Eighties” et de film d’horreur trash, ce film est fait pour vous.  Il s’agit d’un film critique sur la société de l’époque (et celle d’aujourd’hui) sachant allier son thème important à un humour unique. Carpenter n’hésite pas à confronter le spectateur avec sa propre apathie. Même si, tout au long du film, on reste dans cet univers extrêmement totalitaire, Carpenter nous fait prendre quelque raccourcis afin d’alléger le contenu. On reste donc sur un film de type série B, et c’est très bien comme ça ! Je vous recommence vivement d’aller découvrir ce film, si ce n’est déjà fait.

Envie de savoir ce que je regarde? Venez me retrouvez sur Letterboxd !

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *